A Peek into Pierrot: Marie-Annick Béliveau, mezzo-soprano


Originaire de Québec, la mezzo-soprano Marie-Annick Béliveau a d’abord étudié le violon et le hautbois avant de faire ses études en chant à l’université McGill avec Jan Simons. Elle y a aussi étudié la musique contemporaine avec Bruce Mather. Elle s’est rapidement taillée une place comme interprète de premier plan dans ce répertoire, créant plus d’une trentaine d’œuvres au Canada et en Europe. En 2015, elle montait sur scène pour chanter le spectacle solo Les Chants du Capricorne de Scelsi, dans une mise en scène de Pauline Vaillancourt. Son interprétation de cet opéra-performance a été saluée unanimement par la critique et elle a remporté le Prix Opus de « l’Événement musical de l’année », remis par le Conseil Québécois de la musique.

Des moments marquants de son parcours : la création de Lost de Fausto Romitelli, avec le Nouvel Ensemble Moderne en France, sous la direction de Lorraine Vaillancourt; André Ristic compose pour elle son Catalogue de bombes occidentales, créé sous la baguette de Véronique Lacroix et l’ECM.

Elle chante Wo Bist Du, Licht! de Claude Vivier, à Münich avec le Münchener Kammerorchester et à Montréal avec l’ensemble de la SMCQ sous la direction de Walter Boudreau. L’enregistrement de cette œuvre s’est mérité le prix Opus de l’enregistrement de l’année en musique moderne et contemporaine. Elle chante pendant plus de 10 ans dans le légendaire Kore Ensemble, avec lequel elle crée entre autres Bel Canto de Cassandra Miller.

À l’opéra, on l’a entendue chanter le rôle-titre de Rimbaud, la parole libérée de Marco Pérez-Ramirez à l’Opéra National de Montpellier, qui lui valu des critiques élogieuses de la presse internationale. Pour Chants Libres, elle a créé les rôles de la Reine Poulane dans l’Opéra-Féérie de Gilles Tremblay, et l’Autorité dans Le Rêve de Grégoire de Pierre Michaud.

Plusieurs beaux projets pour la saison 2016-17, dont la création de Brèches opéradiques de Maxime McKinley, la création de Niemandslandhymnen de Sandeep Bhagwati, et la reprise du délirant spectacle Twouiiit-Opéra de l’ECM+ pour le festival Montréal Nouvelle Musique. Avec l’ensemble de la SMCQ, elle interprète cette année le magnifique Chant d’Amours de Serge Garant et avec le Nouvel Ensemble Moderne les Folk Songs de Berio.

Marie-Annick Béliveau est artiste en résidence à Chants Libres, et elle a conçu, produit, et interprété trois soirées qui lui ont connu un réel succès, qu’elle a appelées les Salons de l’Ombre Jaune: Ana et le Lion d’Or (musiques de Ana Sokolovic) Bel Canto au Lion d’Or (musiques de Cassandra Miller) et Celos au Lion d’Or (musiques de Marco Pérez-Ramirez).

L’enseignement tient une place importante dans sa carrière, elle dirige les activités du Camp musical Père Lindsay, enseigne le chant à CAMMAC depuis plus de 15 ans et est en charge de l’enseignement du chant classique à l’UQÀM.

Elle a prêté sa voix à plusieurs enregistrements, on peut l’entendre dans les musiques du Cirque du Soleil, dans les plusieurs films dont Mourir en France, le Violon Rouge, et Paul à Québec. Depuis peu, elle travaille également comme animatrice à Radio-Canada, pour l’émission Place à l’Opéra sur Ici Musique.

Cet événement est à ne pas manquer! 10 Decembre * La Sala Rossa * 4848 boul. Saint-Laurent * Les billets sont disponibles au coût de 10 $ à la porte ou bénéficiez d’un rabais de 10% en achetant ici


Featured Posts
Posts are coming soon
Stay tuned...
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Black Instagram Icon